Supprimer "le poste à vie" pour les fonctionnaires ?


La France veut supprimer "le poste à vie" pour les fonctionnaires qui pourront devoir changer d’affectation en cas d’évaluations négatives répétées de leur travail. Le ministre de la Fonction publique, Christian Jacob, a annoncé cette mesure en dévoilant au Parlement les grandes lignes d’un avant projet de loi sur le statut de la Fonction publique. Il devrait être approuvé en conseil des ministres dans les prochaines semaines.
Le ministre a précisé devant les députés qu’il ne s’agissait pas de « licencier » les fonctionnaires ne donnant pas satisfaction mais de les affecter à un autre poste.
Explication de C. Jacob : « la continuité au poste de travail dépendra du travail accompli, faisant disparaître l’idée qu’on obtient un poste pour toute la vie, qu’elle que soit la manière dont on l’occupe ». Le ministre n’a pas encore précisé comment seraient évaluées les performances des fonctionnaires. Quoiqu’il en soit ce projet de loi risque d’être extrêmement dangereux et de remettre totalement en cause le statut de la Fonction publique.
Après avoir tenté de précariser les jeunes avec le vote
du CPE, ce gouvernement va t-il cette fois s’attaquer
aux fonctionnaires ? C’est ce que laisse entendre les
premières déclarations de Jacob sur son projet de loi.
Les syndicats ont montré leur capacité à mobiliser et à
défendre les droits de tous les salariés. S’il le faut, ils se mobiliseront à nouveau avec la même conviction !

Syndicat CGT-MAE
Syndicat CGT centrale finances et industrie.