La CGT/MAE est le seul syndicat à voter l’augmentation des IR pour les catégories C !


Au Comité technique ministériel (CTM) des 5 et 6 juin, la CGT a été le seul syndicat à voter POUR la réforme permettant l’augmentation des indemnités de résidence à l’étranger des agents de catégorie C par la suppression progressive de la grille 12 pour toutes les fonctions.

Ce vote permettra la modification de l’article 16 de l’arrêté du 28 mars 1967 sur les conditions d’application aux agents du ministère des affaires étrangères en service dans les missions diplomatiques et les postes consulaires, avec le repositionnement en grille 11 des emplois de :

  • gestionnaire comptable, administratif, technique (à partir de septembre 2019)
  • agent consulaire (administration des français à l’étranger, état civil, affaires sociales, affaires diverses de chancellerie) (à partir de septembre 2020)
  • gestionnaire courrier et archives et secrétaire (à partir de septembre 2021)

Une victoire pour les agents de catégorie C !

Le positionnement en grille 11 était revendiqué par la CGT depuis février 2018.

Comment l’administration finance cette mesure ? En mettant un terme à un système inéquitable, baptisé « survocation », qui bénéficiait à certains agents A et B dans des postes peu attractifs à l’exclusion des agents C. Pour la CGT, les différences entre indemnités de résidence selon les catégories sont déjà trop importantes, étant donné les responsabilités qui sont maintenant confiées aux C, et rien ne justifiait cette rémunération secrète que tous les autres syndicats défendent.