Communiqué CGT sur l’amiante au Tripode Beaulieu à Nantes : « UNE AVANCEE HISTORIQUE ! »

Imputation à l’amiante des cancers des ovaires et du larynx pour les agents du Tripode Beaulieu à Nantes : « UNE AVANCEE HISTORIQUE ! »


Les cancers des ovaires et du larynx sont reconnus par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) comme imputables à une exposition à l’amiante depuis 2009 ! Pourtant, la France refuse toujours d’inclure ces cancers dans les tableaux de reconnaissance des maladies professionnelles de l’amiante.

Les ministres de Bercy, Messieurs Sapin et Eckert, viennent de prendre une décision d’imputabilité [1] au service de ces deux cancers hors tableau pour les agents de l’Insee, des Finances Publiques et du Ministère des Affaires Etrangères ayant été exposés à l’amiante dans la tour Tripode à Nantes entre 1972 et 1993 [2].

Cette décision intervient à la suite d’un long combat (plus de deux ans !!!) de l’intersyndicale amiante du Tripode aux côtés d’une collègue des Finances Publiques (décédée quelques jours après la reconnaissance de sa maladie). Nous saluons le courage de cette collègue et sa détermination à demander réparation face à l’injustice d’être atteinte d’une maladie du seul fait d’avoir travaillé exposée à l’amiante.

La CGT MAE exige que cette décision interministérielle soit immédiatement communiquée aux agents concernés (actifs et retraités) par un courrier du Ministre Laurent FABIUS et que celui-ci prennent les mesures nécessaires afin d’apporter le meilleur accompagnement possible aux personnes ayant exercé leur activité sur le site du Tripode.
Une des mesures urgentes doit être le recrutement sans délai d’un médecin de prévention qualifié à Nantes.

La CGT MAE demande également que soit rédigé et publié un décret ministériel relatif à l’attribution de l’allocation spécifique de cessation anticipée d’activité sans qu’il faille attendre d’être « reconnu » atteint par le poison de l’amiante ! [3]

* Expression de l’Intersyndicale à la sortie du COPIL de décembre dernier

Notes

[1(1) Reconnaissance de la responsabilité de l’employeur

[2(2) Pour mémoire, plus de 1800 agents de l’Insee, du Trésor Public et du Ministère des Affaires Etrangères ont été intensément exposés à l’amiante dans la tour Tripode Beaulieu à Nantes. L’immeuble a été évacué en 1993 sur la demande de l’intersyndicale, désamiantée et détruite en 2005. http://www.les-amiantes-du-tripode.fr

[3(3) A l’instar du décret 2013-435 du 27 mai 2013 pris par Delphine Batho et destiné aux agents titulaires et non titulaires ayant exercé au Ministère de la Mer.