Bonnes vacances ! En cette période estivale pourquoi ne pas rappeler la lutte pour les CONGES PAYES comme l’a fait l’UD/CGT de Haute Loire.


LES CONGES PAYES

Dans la nuit du 7 au 8 juin 1936, sont officiellement signés les accords dits de Matignon, entre le Président du conseil, Léon Blum, la Confédération Générale du Patronat Français et la CGT : ces accords instaurent entre autres l’octroi des CONGES PAYES.

ll est toujours bon de comprendre d’où on vient pour savoir où on va...

En 2012, personne n’imaginerait que les congés payés puissent ne pas exister... et pourtant.... il a fallu les grèves de mai-juin 1936 pour que le patronat et le gouvernement accordent, entre autres, les deux semaines de congés payés, de peur de perdre bien plus...

Du Front populaire à aujourd’hui, l’histoire des congés et des vacances est longue. Et elle n’est pas finie….

On assiste indéniablement à une régression sans précédent de nos acquis. Depuis 2008, certains États européens (Italie, Grèce, Portugal), n’hésitent pas, pour nous faire payer LEUR crise, à supprimer des jours de congés annuels ou des jours fériés.

Notre protection sociale répond de plus en plus à une logique gestionnaire, qui n’a plus rien à voir avec son objectif initial : elle a été créée pour éradiquer l’exclusion et assurer à tous un revenu décent ; aujourd’hui le seul critère est l’équilibre du système.

Aujourd’hui, plus qu’hier, nous devons nous organiser et nous mobiliser afin de défendre ce que nous avons obtenu par la lutte collective.

Une forte syndicalisation est le seul moyen de retrouver ce rapport de force favorable, qui a permis d’obtenir à l’époque, ces grandes avancées sociales.

A lire ci-dessous le tract sur les CONGES PAYES rédigé par l’Union Départementale de la CGT Haute-Loire