2 mars : validation et publication des comptes CGT/MAE 2016, en application de la loi du 20 août 2008.


Les cotisations des adhérents ont toujours constitué le socle des moyens financiers CGT/MAE. Pendant l’année 2016, en intégrant les recommandations de la CFC*, l’équipe trésorerie a donc géré la politique financière du syndicat, à savoir : la collecte des cotisations, le réglement des frais de fonctionnement, l’organisation du congrès, les reversements à la CGT, via Cogétise, d’un coté de la section Nantes, rattachée à l’UD/44, de l’autre de la section Paris, rattachée à l’UD/75. La trésorerie a fait face à toutes ces échéances comme le prouve la publication de ces comptes.

Après avoir été présentés le 20 février, les comptes ont été validés par le conseil syndical, réuni à Paris, le 2 mars. Pour mémoire, ces comptes avaient été vérifiés par la CFC*, le 31 janvier à Nantes et le 2 février à Paris. La CFC* ne décide rien. Elle agit uniquement en qualité de conseil pour la politique financière de tout syndicat CGT.

Sur la base de ces comptes, un projet de budget 2017 de 30000€ a été voté le 2 mars par le conseil syndical, selon une clé de répartition de 16000€ pour les frais de fonctionnement et de 14000€ pour le reversement à la CGT, via Cogétise. Le montant exact de ce reversement sera connu et réglé à la CGT avant le 27éme congrès UGFF/CGT, réuni du 27 au 31 mars à Blainville sur mer (50).

( CFC* : Commission Financière de Contrôle )

En pièces jointes, veuillez trouver :

- le bilan CGT/MAE 2016,

- le compte de résultats CGT/MAE 2016.

Comme l’exige la loi du 20 aoÜt 2008 sur la transparence financière et la représentativité syndicale, ces documents viennent d’être mis en ligne sur notre site internet, à la rubrique "Nos comptes". Voir :

http://www.cgt-mae.org/Nos-comptes