18 décembre : les salariés de la tour Eiffel ont voté en AG la reprise du travail après une grève de 5 jours à l’appel de la CGT et de FO.


Finalement, la grève des salariés de la tour Eiffel aura duré 5 jours du 13 au 18 décembre. Pour la CGT, l’ UL Paris 7, l’UD Paris étaient présentes à leur coté pour afficher leur soutien, comme le Secrétaire Général de la CGT, Philippe Martinez. La CGT/MAE avait aussi manifesté, dès le 13 décembre, sa solidarité pleine et entière aux grévistes.

- Les syndicats CGT et FO avaient 51 points de revendications. Une quarantaine a obtenu satisfaction, selon nos informations. En 2017, Les personnels de la tour Eiffel devraient subir les conséquences d’une délégation de service public à renouveler pour les 10 années à venir. Les salariés ont donc fait grève pour obliger la direction a faire la lumière ( rompre le silence) sur ce projet de convention avec la ville de Paris et obtenir de la direction des avancées sur la mise en place d’un dialogue social plus efficace dans l’entreprise ( la SETE*) comme l’abandon d’une politique managériale d’un autre âge.

- Les témoignages de grévistes ont confirmé que les personnels voulaient en finir, une fois pour toute, avec ces pratiques.

- En attendant plus d’informations des camarades en lutte, il va de soit que les syndicats CGT et FO devront rester vigilants en 2017, quant au respect des avancées qu’ils ont obtenu avec le soutien de la CGT, de l’UD CGT Paris et de l’UL CGT Paris 7.

- Sans les Unions Locales CGT, le syndicalisme de proximité serait un vœu pieux.

- A Paris 7, comme ailleurs. C’est pourquoi il importe d’y militer selon ses disponibilités pour renforcer la présence CGT dans les entreprises ou dans les administrations comme le fait notre camarade SG adjoint de l’UL CGT Paris 7, porte parole de l’intersyndicale des grévistes de la tour Eiffel, pendant quelques jours.

Au final, le slogan, " L’arme des travailleurs, c’est la grève !" , reste donc plus que jamais d’actualité en cette fin d’année 2016. Et le restera, en 2017.

( * la SETE : société d ’exploitation de la tour Eiffel )

A lire, l’article sur le site internet de l’UD/CGT/Paris :

http://cgtparis.fr/

A écouter, le reportage audio de Pauline Lenoir sur France Inter :

https://www.franceinter.fr/societe/greve-pourquoi-la-tour-eiffel-reste-t-elle-fermee

A voir, une photo de la mobilisation CGT et FO pendant la grève :